Un garçon de 2 ans décède pendant son sommeil, quelques heures avant son 3e anniversaire — repose en paix

Lorsque nous devenons parents, nous acceptons une responsabilité que nous n’avons jamais connue ou envisagée auparavant.

En termes simples, notre vie cesse de tourner autour de nous-mêmes. Bien sûr, nous pouvons encore faire beaucoup de choses que nous faisions avant d’être appelés « maman » ou « papa », mais accueillir un enfant dans le monde nous fait vraiment réaliser – souvent pour la première fois – que nous ne sommes peut-être pas le centre de l’univers.

Dans cette optique, il n’est pas si étrange que nous aimions nos bébés de façon si inconditionnelle. Parfois, ils peuvent nous rendre fous, nous faire douter de notre santé mentale et nous faire nous demander comment nous pourrons survivre jusqu’à ce qu’ils soient assez grands pour prendre soin d’eux-mêmes.

Mais à la fin de chaque journée, je défie tout parent de regarder son fils ou sa fille endormi(e) et de penser que sa propre vie serait meilleure sans ce petit ange.

En effet, il y en a qui feraient n’importe quoi pour pouvoir entendre leur enfant rire une fois de plus, l’écouter se plaindre ou crier de frustration, le regarder démolir l’appartement à lui tout seul.

Ayez une pensée pour les parents de Luke Meyveci, un jeune garçon de New York qui avait le plus bel avenir devant lui. Sa mère et son père le chérissaient comme seuls des parents aimants peuvent le faire.

PASSER A LA PAGE SUIVANTE POUR LIRE LA SUITE ...