Un enfant de 11 ans s’est ôté la vie après que sa petite amie ait simulé sa propre mort dans une farce

Chaque année, nous entendons parler de terribles cas de harcèlement qui entraînent les pires conséquences.

Malheureusement, il arrive trop souvent que les gens soient intimidés au point de ne plus avoir aucune valeur personnelle ni aucune envie de vivre. Les enfants sont particulièrement sensibles à ce péché social ; ils se sentent souvent isolés et n’ont nulle part où aller.

L’histoire de Tysen Benz, un enfant de 11 ans du Michigan, est une lecture poignante. Bien sûr, elle s’est déroulée en 2017, mais elle devrait servir de rappel des effets souvent catastrophiques du harcèlement qui sévit dans les écoles de tous les États-Unis.

Tyler a tragiquement décidé de mettre fin à ses jours après avoir été victime d’une farce sur les réseaux sociaux le 14 mars 2017.

Il a été transporté d’urgence dans un hôpital d’Ann Arbor, dans le Michigan, où il a été placé sous assistance respiratoire. Malheureusement, cependant, il ne s’est jamais rétabli et est décédé à peine un mois plus tard.

À la suite du décès de son fils, sa mère Katrina Goss, le cœur brisé, a décidé d’agir pour s’assurer que le sujet du harcèlement entre élèves ne soit pas balayé d’un revers de main ni ignoré, même au plus petit degré.

PASSER A LA PAGE SUIVANTE POUR LIRE LA SUITE ...