Nathalie Marquay a quitté la maison où son mari est enterré. Elle le “connaît” encore, lui dont elle a tenu la main jusqu’à la fin

“Jusqu’à ce que la mort nous sépare” n’est généralement qu’une expression. Si certains couples ne vont pas jusqu’au bout, pour d’autres l’amour perdure après la mort de l’autre.
C’est le cas de Nathalie Marquay, veuve de Jean-Pierre Pernaut. Il est intéressant de revenir brièvement sur l’histoire du défunt journaliste et de sa veuve, qui se sont rencontrés lors du couronnement de Miss France en 2002.

Lors de l’élection, l’ancienne reine de beauté a croisé le regard de Jean-Pierre Pernaut alors qu’ils étaient assis côte à côte. C’était un coup de foudre instantané. Comme le dit Nathalie, “une étincelle a jailli entre eux”. C’est là qu’elle a su qu’il était l’homme qu’il lui fallait. Puis ils se sont mariés et ont vécu ensemble pendant vingt ans. De leur bel amour, deux enfants, Lou et Tom, sont nés. Et bien que “Jean-Pierre n’ait pas compris ce qui se passait”, elle nous assure que le populaire présentateur français n’a pas souffert. Et il s’avère que le temps ne semble pas avoir eu raison de la veuve du grand homme, comme si la douleur de son absence dans sa vie n’avait pas été ressentie.
La mère de Louina et de Tom trouve souvent des signes de la présence de son défunt mari dans sa vie. Comme lundi dernier, le 10 octobre 2022, lorsqu’elle a partagé l’un de ses divins discours sur Instagram. La veuve publie souvent sur les médias sociaux ce qui lui fait penser à son défunt mari. Fait remarquable, pendant les 72 années où la journaliste n’a pas fait la fête, elle s’est rendue dans le restaurant préféré du défunt.
Pour se reconstruire, Nathalie Marquay a dû quitter la maison qu’elle avait choisie avec Jean-Pierre peu avant sa mort. La maison dans la ville d’Antony, qui est également proche du cimetière de Louveciennes où le défunt est enterré.

PASSER A LA PAGE SUIVANTE POUR LIRE LA SUITE ...