La fille de Jacques Chirac a renoncé à sa carrière pour s'occuper 24h/24 et 7j/7 de ses parents fragilisés – elle a refusé de les placer dans un EHPAD

[ad_1]

Claude Chirac et Bernadette Chirac | Photo : Getty Images
La source: Claude Chirac et Bernadette Chirac | Photo : Getty Images

La fille de Jacques Chirac a renoncé à sa carrière pour s’occuper 24h/24 et 7j/7 de ses parents fragilisés – elle a refusé de les placer dans un EHPAD

Kalina Raoelina

03 oct. 2022

22:55

Partager

FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Dans la vie, il n’y a personne de plus important que les parents. Claude, la fille de Jacques Chirac le sait parfaitement. C’est pourquoi elle a sacrifié sa vie pour s’occuper des siens.

Annonces

Comme la plupart des enfants des personnalités publiques, Claude Chirac a aussi eu une enfance très particulière. Et à juste titre, car lorsque son père a été élu Premier ministre, celui-ci passait moins de temps avec ses filles.

“Il n’a pas beaucoup de temps à accorder à sa famille”,

a-t-elle déclaré lors de son passage dans l’émission “13h15 le dimanche”.

Portrait de Claude Chirac, fille du président Jacques Chirac et de Bernadette Chirac | Photo : Getty Images

Portrait de Claude Chirac, fille du président Jacques Chirac et de Bernadette Chirac | Photo : Getty Images

Annonces

Même chose avec sa mère, Bernadette. À l’époque, celle-ci était aussi une femme très occupée, prenant son rôle de Première dame très à cœur. D’ailleurs, il lui est arrivé de laisser ses enfants à l’une de leurs amis, Françoise Limoujoux, lorsqu’elle et Jacques Chirac s’absentaient.

Malgré cette situation, la petite famille est quand même restée très soudée. Et ce, malgré les quelques drames qui sont venus frapper à leur porte.

Sa vie après le décès de sa sœur, Laurence

Le premier drame a eu lieu en 1973. Cette année-là, lors d’une régate de voile en Corse, la fille aînée du couple Chirac, Laurence, a soudainement été atteinte d’une méningite. Hélas, par la suite, elle a souffert d’une anorexie mentale grave. Également sujette à une grave dépression, sa vie n’a plus été la même depuis.

Annonces
Claude Chirac, la fille de l'ancien président français Jacques Chirac, remercie les membres du public alors qu'elle arrive pour assister à un service religieux pour l'ancien président français Jacques Chirac à l'église Saint-Sulpice à Paris, le 30 septembre 2019. | Photo : Getty Images

Claude Chirac, la fille de l’ancien président français Jacques Chirac, remercie les membres du public alors qu’elle arrive pour assister à un service religieux pour l’ancien président français Jacques Chirac à l’église Saint-Sulpice à Paris, le 30 septembre 2019. | Photo : Getty Images

Pour rappel, Laurence n’avait que 15 ans lorsqu’elle a contracté la méningite. Une information qui a été gardée secrète pendant de nombreuses années, jusqu’en 2001, quand sa mère a décidé d’en parler dans le livre “Conversation. Notons que durant son interview, Bernadette Chirac a notamment révélé que sa fille était “de plus en plus dépressive et suicidaire”.

Annonces

De son côté, l’ancien président de la République n’a jamais parlé de l’état de santé de son aînée. Cependant, il l’a toujours soutenue, déjeunant souvent avec elle afin de lui donner de la force. Hélas, en 2016, Jacques Chirac a quand même fini par perdre sa fille.

Fort heureusement, suite à ce terrible drame, l’ancien chef d’État avait pu compter sur le soutien indéfectible de sa cadette avec qui il était très proche.

Claude Chirac, la fille de l'ancien président français Jacques Chirac, remercie les membres du public alors qu'elle arrive pour assister à un service religieux pour l'ancien président français Jacques Chirac à l'église Saint-Sulpice à Paris, le 30 septembre 2019. | Photo : Getty Images

Claude Chirac, la fille de l’ancien président français Jacques Chirac, remercie les membres du public alors qu’elle arrive pour assister à un service religieux pour l’ancien président français Jacques Chirac à l’église Saint-Sulpice à Paris, le 30 septembre 2019. | Photo : Getty Images

Annonces

Tout comme son père, Claude Chirac est aussi devenue un animal politique au fil des ans. Elle était notamment sa conseillère en communication officielle à la mairie, puis à la présidence.

Bref, pendant de nombreuses années, le père et la fille ont travaillé ensemble, jusqu’à ce que le politicien a perdu ses forces et sa vitalité d’antan.

L’état de santé de Jacques Chirac s’est détérioré – sa fille s’est occupée de lui

Force est de constater que les dernières années de vie de Jacques Chirac n’étaient pas des plus simples, surtout à cause de son état de santé.

Annonces
Jacques Chirac, le 25 janvier 2002. | Photo : Getty Images

Jacques Chirac, le 25 janvier 2002. | Photo : Getty Images

Cependant, le prédécesseur de Nicolas Sarkozy à l’Élisée a toujours été bien entouré. Ses proches, et plus précisément sa fille Claude, ont été au petit soin pour lui.

Annonces

D’ailleurs, il y a quelques années, quand son illustre paternel a commencé à s’affaiblir et devenait dépendant, l’ex de l’acteur Vincent Lindon a fait un choix qu’elle ne regrette pour rien au monde.

En effet, Claude Chirac a pris la décision de laisser tomber sa carrière pour s’occuper de son père à temps plein. Elle savait pourtant que le rôle d’aidant allait être compliqué, mais elle l’a tout de même fait avec beaucoup d’amour.

Jacques Chirac, lors d'une conférence de presse. | Photo : Getty Images

Jacques Chirac, lors d’une conférence de presse. | Photo : Getty Images

Annonces

En effet, pendant les derniers moments de vie de Jacques Chirac, la sœur de Laurence a tout fait pour le rendre heureux. Pendant ce temps, elle l’a aussi protégé des regards indiscrets.

“Claude a été exceptionnelle. Elle a tout porté sur ses épaules. Jacques Chirac avait en elle une confiance aveugle (…)”,

a confié Frédéric de Saint-Sernin, l’une des rares personnes à avoir été autorisé à rendre visite au politicien avant son décès, dans les colonnes de Figaro en 2019.

Jacques Chirac. | Photo : Getty Images

Jacques Chirac. | Photo : Getty Images

Annonces

Nul doute que Jacques Chirac, souvent peint comme un véritable séducteur, était alors fier de sa fille qui l’avait accompagné dans ces derniers moments de vie.

“J’ai eu la chance d’avoir un père qui, même si la maladie était présente, a gardé profondément sa dignité et son humour. On a beaucoup ri jusqu’au bout”,

a-t-elle confié au cours d’une interview.

Claude Chirac, fille de l'ancien président français Jacques Chirac, prononce un discours lors de la remise du prix de la "fondation Chirac" au musée du Quai Branly à Paris, le 23 novembre 2017. | Photo : Getty Images

Claude Chirac, fille de l’ancien président français Jacques Chirac, prononce un discours lors de la remise du prix de la “fondation Chirac” au musée du Quai Branly à Paris, le 23 novembre 2017. | Photo : Getty Images

Annonces

Pour rappel, cela fait maintenant trois ans que Jacques Chirac nous a quittés, laissant dans le deuil sa fille chérie, mais également son grand amour, Bernadette. Âgée de 89 ans, l’ancienne Première dame a la santé fragile et est sous l’entière responsabilité de sa fille, comme ce fut le cas avec son défunt mari.

La vie actuelle de sa mère

S’il y a une Première dame que les Français n’oublieront sans doute jamais, c’est bien Bernadette Chirac. Après avoir longtemps œuvré dans la lumière, celle-ci se fait très disrcète et se repose loin des médias.

Bernadette Chirac le 15 février 2016 à Paris. l Source : Getty Images

Bernadette Chirac le 15 février 2016 à Paris. l Source : Getty Images

Annonces

Toujours à ses côtés, sa fille Claude lui apporte les meilleurs soins possibles, refusant de la placer dans une institution. Selon la maman de Martin Rey-Chirac, sa mère vit en effet le “mieux possible” à La Montagne.

“Les choses sont paisibles”,

a-t-elle aussi déclaré au cours de son interview.

Bernadette Chirac assiste au dîner de vente aux enchères au profit de "Institut Imagine" le 10 septembre 2015 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Bernadette Chirac assiste au dîner de vente aux enchères au profit de “Institut Imagine” le 10 septembre 2015 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Annonces

Pour information, si Claude Chirac a choisi de ne pas envoyer sa mère, tout comme son père, dans une maison de retraite, c’est parce qu’elle avait sa raison. Celle-ci est notamment liée à la maladie dont sa sœur a été confrontée.

“J’ai eu en moi la structure qui m’a conduit à choisir cet engagement d’aidant. Je pense que si je n’avais pas vécu ça, quand j’étais petite, je n’aurais peut-être pas été capable de faire ce choix”,

a-t-elle confié.

Bernadette Chirac attends 'Friends of Quai Branly Museum Society' dinner party at Musee du Quai Branly on September 9, 2013 in Paris, France. | Photo : Getty Images

Bernadette Chirac attends ‘Friends of Quai Branly Museum Society’ dinner party at Musee du Quai Branly on September 9, 2013 in Paris, France. | Photo : Getty Images

Annonces

Et dans cette tâche noble et difficile, elle peut compter sur le soutien de son compagnon Frédéric Salat-Baroux et de son fils.

“J’ai eu la chance d’avoir un mari qui a accepté ce choix”,

a-t-elle déclaré au cours d’une interview.

La vie de Laurence Chirac

En proie à une maladie, Laurence Chirac a vécu dans l’isolement pendant 30 longues années. Cela l’a beaucoup affectée, tout comme sa famille, dont son père et sa sœur. D’ailleurs, à l’époque, cette dernière avait “honte” de la maladie de son aînée. Zoom sur les confidences de la politicienne.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces

info

Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité

PASSER A LA PAGE SUIVANTE POUR LIRE LA SUITE ...