En pleurs, cette mère au foyer témoigne : ‘La vérité, c’est que l’on se sent seules et accablées’

Sur Facebook, une jeune maman américaine a témoigné de la difficulté d’être mère au foyer et d’être sans arrêt jugée.

Les mères au foyer sont souvent victimes de préjugés. Certains s’imaginent qu’elles ne font rien de leur journée à part profiter de moments privilégiés avec leurs enfants. Pourtant, il s’agit de l’un des jobs les plus difficiles au monde. Être mère au foyer est en effet un travail à temps plein, sans aucun jour de repos, et une véritable dévouement à l’éducation des enfants.

Ces mamans peuvent ainsi parfois se sentir seules et dépassées par la situation. En atteste le témoignage de cette mère de famille américaine, publié sur Facebook. En pleurs, la jeune femme de 25 ans a évoqué à quel point il était difficile d’être mère au foyer. Une manière touchante d’envoyer valser les préjugés. On vous laisse découvrir son témoignage.

«  Tout le monde pense qu’il est facile d’être une mère au foyer. Les gens pensent que nous sommes chanceuses de ne pas aller au travail, que nous sommes paresseuses, que ce n’est pas un ‘vrai’ travail et que nous n’avons pas à nous plaindre. Mais la vérité, c’est… que l’on se sent seules et accablées. 

  • Vous ne pouvez rien faire seule, aller aux toilettes, savourer une tasse de café, lire ou même enlevé le vomis sur votre pantalon sans que quelqu’un ne pleure ou hurle accroché à votre jambe. 
  • Vous n’avez pas de pause à moins qu’il ne dorme et alors vous utilisez ce temps pour faire le ménage.
  • Vous avez du mal à trouver des moyens de divertir quelqu’un littéralement 12 heures par jour, tous les jours. 
  • Vous portez les mêmes vêtements qui sentent la sueur pendant des jours car ils sont déjà tachés et que ça ne sert à rien de salir plus de vêtements. 
  • Vous oubliez ce que c’est d’être une personne, car votre vie tourne autour de celle de votre enfant. 
  • Vous regardez les autres mamans qui travaillent et vous êtes jalouses car vous aimeriez avoir une excuse pour avoir une conversation avec un adulte sans être interrompue. 
  • Vous vous enfermez dans la salle de bain pour étouffer vos cris dans une serviette de bain car vous avez juste besoin de respirer une minute, pendant que votre enfant tambourine à la porte. 
  • Et quand vous craquez auprès d’autres personnes, ils vous disent ‘mais pourquoi tu te plains, tu as la chance d’être chez toi toute la journée’. 

Je faisais partie de ces personnes qui jugent les mères au foyer. Mais je les comprends maintenant. Les gens qui ont promis de vous aider ont tous disparu et ils vont ont laissé avec un grand sentiment d’échec. 

PASSER A LA PAGE SUIVANTE ...