A l’âge de 70 ans, elle n’arrive plus à monter les escaliers alors elle se met au sport

Ce qui est merveilleux avec les réseaux sociaux, c’est qu’on peut tomber sur de véritables jolies histoires. A l’instar du profil de cette coach sportive…pas comme les autres ! Joan MacDonald, une mamie d’origine canadienne, est une véritable star du fitness qui inspire des centaines de milliers d’internautes sur Instagram, où ses vidéos deviennent rapidement virales. Sa particularité ? Elle s’est mise au sport à l’âge de 71 ans ! Quatre ans plus tard, elle détient une forme physique d’enfer et prodigue de précieux conseils à ses 1,5 million d’abonnés.

Autant dire qu’elle revient de loin…Il y a cinq ans à peine, cette retraitée souffrait de plusieurs problèmes de santé et prenait beaucoup de médicaments. Motivée par sa fille, elle refuse de tirer sa révérence. Courageuse et déterminée, elle se lance alors à corps perdu dans le sport. Un vrai tournant dans la vie de celle qui deviendra même influenceuse sportive pour inspirer d’autres séniors. Retour sur le parcours inspirant de cette femme au tempérament d’acier.

Du choc au déclic !

Joan MacDonald à la plage

Joan MacDonald à la plage – Source : spm

Joan MacDonald a aujourd’hui 75 ans et vit en Ontario, au Canada. Il y a exactement 5 ans, assise dans le cabinet de son médecin, les nouvelles sur sa santé n’étaient guère réjouissantes. Elles étaient même plutôt inquiétantes. Son état se dégradait rapidement : à cette époque, elle était obèse

. Elle pesait près de 90 kg et souffrait de nombreux maux (hypertension artérielle chronique, cholestérol, insuffisance rénale, reflux acide, arthrite, fatigue récurrente…). Ses chevilles étaient régulièrement enflées et elle éprouvait beaucoup de difficulté à monter les escaliers. Pour pallier à tous ses problèmes de santé, cela faisait des années qu’elle se gavait en médicaments de toutes sortes. Abattue après avoir discuté avec le médecin, Michelle, la fille de Joan a fondu en larmes : elle a annoncé à sa mère que sa santé se détériorait et qu’elle serait obligée de doubler les doses des médicaments si elle ne changeait pas son hygiène de vie.

PASSER A LA PAGE SUIVANTE...